Depuis Nairobi, Mark Zuckerberg a vu son rêve africain s’envoler

lemonde-startupbrics-africa-300x149

Article paru initialement dans les colonnes du quotidien Le Monde Afrique, partenaire éditorial de StartupBRICS pour valoriser les startups africaines.

Reportage de Samir Abdelkrim (chroniqueur Le Monde Afrique, à Nairobi)

Jeudi 1er septembre à Nairobi, en fin de matinée. Une ambiance geek et décontractée à la Starbucks au « Pete’s Coffee », la petite cafétéria du iHub, située au rez-de-chaussée du célèbre espace technologique. Quelques freelances viennent y travailler en sirotant un thé Rooibos ou pour y déguster les spécialités mexicaines du jour. Sur la terrasse, deux jeunes développeurs déplient devant eux une feuille A5 recouvert de bullets points et de schémas. Ils discutent design et expérience utilisateur. Assis face à moi, Jimmy Gitonga, l’ancien manager de iHub qui est aussi un vieux de la vieille de l’écosystème startup de Nairobi dont il connaît tous les acteurs, me raconte l’histoire de la « Silicon Savannah ». Plongés dans notre interview, nous tardons à prendre conscience qu’au même moment un tourbillon a fait irruption dans l’enceinte du iHub : le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg en personne, vient d’arriver dans le hall central du bâtiment pour une visite surprise auprès des développeurs et des entrepreneurs de la communauté iHub.

Trois jours après été reçu triomphalement par la communauté de l’incubateur Co-Creation Hub situé dans le quartier de Yaba, le coeur battant de la scène start-up de Lagos, Mark Zuckerberg a choisi Nairobi comme seconde étape de son premier voyage sur le continent africain. Un périple initiatique spectaculaire en terre africaine, mais pas complètement inattendu : alors que les marchés occidentaux arrivent rapidement à saturation et qu’en Asie la Chine continue d’interdire l’accès à Facebook sur son territoire, Mark Zuckerberg sait que la croissance de sa société passe inexorablement par le développement du marché africain. Rien qu’au Nigeria, Mark Zuckerberg compte déjà près de 17 millions « d’amis » inscrits sur son réseau social, sur une population totale qui flirte avec les 180 millions d’habitants.

La première visite de « Zuck » au iHub

L’esprit de Lagos plane au-dessus du iHub : au second étage, la communauté des geeks de Nairobi se presse et entre en ébullition lorsque Mark Zuckerberg passe une tête dans un FabLab kenyan, le GearBox, où, entouré de makers, plusieurs prototypes de projets « hardware » lui sont présentés comme la tuile solaire produite par Strauss Energy, une start-up de l’énergie qui fut d’ailleurs primée à Johannesburg quelques jours plus tôt en remportant la compétition DEMO Africa. Ou encore un prototype de Paygo Energy, un compteur intelligent imaginé et conçu à Nairobi et qui permet aux ménages de s’approvisionner en gaz de cuisine par petits volumes, via paiment mobile.

Le fondateur de Facebook s’arrêtera ensuite dans les locaux de la start-up kenyane BRCK où il discutera avec l’un de ces fondateurs, Erik Hersman, qui au passage est l’un des piliers emblématiques de l’écosystème, à l’origine de la création du iHub et de la célèbre plateforme de « Crowdmapping » Ushaidi. Conçu au Kenya et commercialisé depuis 2014, BRCK est un routeur portable de forme rectangulaire vendus dans une cinquantaine de pays émergents. Mark Zuckerberg passera plusieurs minutes à découvrir comment ce petit modem surpuissant (doté de 8 heures d’autonomie) est distribué dans des écoles et des hôpitaux, vendus à des petits commerces ou des particuliers partout dans le monde afin de garantir un accès égal à internet. Aussi bien dans les villages reculés que dans les zones urbaines oubliées comme les bidonvilles de Nairobi, où BRCK est utilisé. Une vision pragmatique et très terrain aux antipodes du grand rêve stratosphérique de Mark Zuckerberg : celui de connecter l’Afrique et son milliard d’habitants à travers les étoiles. (…) Pour lire cet article dans son intégralité, rendez vous directement sur le site de notre partenaire Le Monde Afrique

14192165_1006910122740941_1071160454765173403_n-1

Pour lire cet article dans son intégralité, rendez vous directement sur le site de notre partenaire Le Monde Afrique


Consultant, Blogueur et Fondateur de StartupBRICS (www.startupbrics.com), Samir Abdelkrim a lancé #TECHAfrique en avril 2014 : une aventure entrepreneuriale à la rencontres des startups africaines et des acteurs qui font battre le pouls de l'Afrique 2.0


'Depuis Nairobi, Mark Zuckerberg a vu son rêve africain s’envoler' has no comments

Be the first to comment this post!

Would you like to share your thoughts?

Your email address will not be published.

PARTAGES