Côte d’Ivoire : OpenDjeliba, la startup qui veut démocratiser l’Open Innovation en Afrique

Entretien aujourd’hui avec Landry Mian, fondateur d’OpenDjeliba, une application libre d’information et de production de contenus libres par SMS. Et aussi le vainqueur en juin 2014 du prix du meilleur projet TIC & Développement dans le cadre du Forum International Francophone de la Jeunesse et de l’Emploi Vert, qui s’est tenu à Niamey, au Niger. « En langue malinké, Djéliba signifie griot ! Donc Open Djeliba est désormais l’application LIBRE, qui permet de diffuser des informations par SMS vers une communauté cible » explique Florent Youzan, un des animateurs de la communauté du Libre en Côte d’Ivoire et l’un des promoteurs du projet OpenDjeliba. En effet, cette solution permet à n’importe quel citoyen ivoirien d’envoyer et de recevoir des informations directement par SMS : opérations électorales, intempéries, trafic automobile… et bientôt la production et l’échange de contenus éducatifs par SMS pour les élèves et enseignants. Sans parler de la grave crise actuelle autour de la propagation du virus Ebola où l’échange et le partage de l’information auprès des populations les plus vulnérables – qui sont souvent les moins bien informés – est vital, et urgent.

Un potentiel énorme donc au regard des réalités africaines. Landry nous en dis plus dans cette interview depuis Abidjan !

Hello ! Peux tu te présenter ?

Bonjour, je suis Landry Mian, formateur, militant des logiciels Libres et de l’Open Source. Je suis aussi bidouilleur du JerryClan Côte d’Ivoire et manager de la startup citoyenne  OpenDjeliba, une plate-forme de production de contenus libres basés sur un serveur Jerry, c’est à dire un ordinateur conçu dans un bidon de 20 litres dans lequel est reconditionné du vieux matériel informatique de récupération, et à qui nous redonnons une âme grâce aux logiciels Libres.

En quoi consiste ta startup OpenDjeliba et quelles solutions apportes tu ?

Avec OpenDjeliba, chaque citoyen peut se saisir désormais de son droit et de son statut de contributeur au développement des territoires pour contribuer , informer, alerter et prévenir. Il est désormais les yeux, les oreilles et la bouche du peuple, qu’il informe en utilisant un téléphone basique et des SMS. Les citoyens contrôle, vérifie, agrège et diffuse l’information locale faites par eux. OpenDjeliba est un projet qui jette les bases de la lutte contre la fracture numérique et cela en rapprochant les citoyens des zones rurales grâce au réseau GSM et au message qui sont les seuls outils technologique dont ils disposent pour communiquer.

Mian-landry-opendjeliba-afrique-startups-brics-techafrique

Quel est le potentiel du libre et de l’Open Innovation en Afrique ?

Le Libre et l’Open Innovation ont un potentiel énorme en Afrique. Les valeurs qui portent le libre et l’open source sont les mêmes qui fédèrent le peuple africain loin des considérations politiques et sociales. Rappelons nous de l’ ancien mot bantou « Ubuntu » celui qui désigne une personne sachant que ce qu’elle est, est intimement lié à ce que sont les autres ou ce « Ubuntu » qui en kinyarwanda, la langue rwandaise veut dire « humanité », « générosité ». Et ces valeurs sont portées par de jeunes africains, entrepreneurs, acteurs de la vie sociale qui mettent la recherche de valeur sociale avant tout dans leurs entreprises.

Quels sont tes besoins pour ton projet ? Un message à faire passer ?

Nous ambitionons d’implémenter OpenDjeliba dans toute l’Afrique, afin de toucher toutes les communautés qui souffrent de la fracture numérique. Prenons conscience de l’apport bénéfique des TIC dans nos coopératives agricoles, nos collectivités rurales, nos centres de santé urbains… Pour cela nous avons besoin que chaque africain se retrouve dans cette solution et aussi que nos États et opérateurs télécoms favorisent l’émergence de ce type de service.

Je crois fermement au potentiel et aux talents de la jeunesse africaine dans tous les domaines et je nourris l’espoir d’une Afrique émergente grâce aux logiciels libres et à l’entrepreneuriat jeune. Jeunesse Africaine laissons nous porter par cette fièvre entrepreneuriale et concrétisons nos idées en entreprises. Merci beaucoup Samir pour tout ce travail que tu abats! Je t’admire! 🙂


Consultant, Blogueur et Fondateur de StartupBRICS (www.startupbrics.com), Samir Abdelkrim a lancé #TECHAfrique en avril 2014 : une aventure entrepreneuriale à la rencontres des startups africaines et des acteurs qui font battre le pouls de l'Afrique 2.0


'Côte d’Ivoire : OpenDjeliba, la startup qui veut démocratiser l’Open Innovation en Afrique' has 1 comment

  1. 7 septembre 2014 @ 15 h 46 min Côte d'Ivoire : OpenDjeliba, la startup q...

    […] Entretien aujourd'hui avec Landry Mian, fondateur d'OpenDjeliba, une application libre d’information et de production de contenus libres par SMS. Et aussi le vainqueur en juin 2014 du prix du meill…  […]

    Reply


Would you like to share your thoughts?

Your email address will not be published.

PARTAGES