Au Togo, le Woelab organise deux semaines de sensibilisation à l’impression 3D autour du projet #3DPrintAfrica

Article proposé et rédigé par Afate Gnikou, membre de la communauté du Woelab, à Lomé. 

Si l’Afrique à raté le train de la révolution industrielle, elle n’a pas le droit de rater celui du numérique, disait un grand homme africain. Il serait presque impossible de s’imaginer que cette belle recommandation ne puisse être approuvée voire relayée par tout jeune africain qui aspire à l’évolution de son continent. Mais, permettre à l’Afrique d’être effectivement présente dans l’avènement du numérique signifie de  manière irréfutable qu’il faudrait ajouter aux paroles, des actes concrètes, efficaces et viables.

Le Woelab qui est un espace de démocratie technologique, incubateur de projets, dans sa liste de projets relatifs aux technologies de l’information et de la communication, développe un projet dénommé  #3Dprint Africa Educative visant à vulgariser et à rendre assez populaire l’impression 3D auprès de la jeunesse africaine. Ceci se situe dans un contexte où la technologie de l’impression 3D, consistant à produire des objets réels à partir de leur images dessinées à l’aide d’un ordinateur,  arrive dans l’univers du numérique sous l’étiquette prophétique  d’une technique qui devra déclencher une nouvelle révolution industrielle à l’image de celle qu’avait connu le monde en 1850.

3D_

Ainsi 3Dprint Africa Educative s’avère être un projet avant-gardiste, amenant les jeunes à prendre en main des logiciels de modélisation 3D et à imprimer leurs propres réalisations à travers la maitrise de l’utilisation des imprimantes 3D. La W.afate, la première imprimante 3D africaine inventée au Woelab et fabriquée à partir de déchets informatiques recyclés s’avère  être un véritable atout pour la réussite de ce  projet original et innovant.

5

Un projet pilote de formation sur le processus de l’impression 3D à été mené en cette année 2015 dans certains établissements scolaires de Lomé, notamment   la Rédemption, le Pont et le British School de Lomé. Les jeunes apprenants ont pu bénéficier d’une initiation à l’outil informatique, des cours de dessin en perspective, de modélisation 3D et d’un apprentissage sur l’utilisation des imprimantes 3D. C’est ainsi que pour clôturer en toute beauté cette expérimentation du programme  #3Dprint Africa Educative de l’année2015, le Woelab organise dans ses locaux du 06 au 13 juillet une grande première appelée Summer Camp.

3DD

Le Summer Camp sera un événement porte-ouverte qui mettra en exergue l’esprit de partage, d’intelligence collective, la culture de communauté autour de diverses thématiques. Les jeunes élèves bénéficiaires du programme  #3Dprint Africa Educative seront présents pour apprendre davantage et appliquer  les nouvelles connaissances acquises en technologie d’impression 3D. Il faut dire que l’évènement  Summer Camp vient à point nommé puisqu’il sera une occasion pour les jeunes de se retrouver entre eux dans un esprit collégial et munis de divers outils mis gratuitement à leur disposition pour essayer de fabriquer eux-mêmes des solutions afin de rentrer dans une dynamique de relèvement du grand défi auquel  le continent noir est actuellement confronté.

3Dprint2

L’évènement se veut de conscientiser  les jeunes sur cette opportunité historique que la technologie de l’impression 3D offre à l’Afrique, technologie qui par son appropriation à temps permettra à notre continent d’entrer pour la première fois dans l’histoire du monde dans l’ère du développement d’une nouvelle technologie presque au même rang que l’Occident. Les  participants réaliseront à coût sûr combien il est important et intéressant d’arriver à produire ses propres objets utiles soi-même, selon son goût  et de manière plus ou moins facile avec une imprimante 3D ; et par-dessus le marché réaliser également qu’il leur sera possible de fabriquer leur propre machine avec de la récupération et quelques pièces achetées.

3Dprint1

Le programme  #3Dprint Africa Educative produira à la suite du Summer Camp un manuel pédagogique illustré et dédié aux jeunes enfants dans un contexte africain. Ce livret permettra aux jeunes de se familiariser non seulement à l’outil informatique mais aussi et surtout à cette technologie d’impression 3D qui se révèle être une aubaine pour l’Afrique à l’orée de cette nouvelle ère du numérique.

LOME, TOGO  13-05-31   -  Kodjo Afate Gnikou and his $100 US 3D printer W.AFATE, which is largely made of e-waste, in Lome, Togo on May 31, 2013. Gnikou dreams of sending a larger version to Mars to print tools and homes for future colonizations. "They all say it is merely a dream and it will never happen," says Gnikou, pointing out that there are already robots on Mars. "I really want my 3D printer to be the first on Mars so people can say it was an African who had the idea to put a 3D printer on Mars."  Photo by Daniel Hayduk

 


Consultant, Blogueur et Fondateur de StartupBRICS (www.startupbrics.com), Samir Abdelkrim a lancé #TECHAfrique en avril 2014 : une aventure entrepreneuriale à la rencontres des startups africaines et des acteurs qui font battre le pouls de l'Afrique 2.0


'Au Togo, le Woelab organise deux semaines de sensibilisation à l’impression 3D autour du projet #3DPrintAfrica' has no comments

Be the first to comment this post!

Would you like to share your thoughts?

Your email address will not be published.

PARTAGES