L’Afrique Digitale : des écosystèmes à construire, des opportunités à saisir !

L’Afrique Digitale a des atouts ! S’accordent à dire tous les observateurs avisés de la sphère économique mondiale. En effet, l’Afrique aujourd’hui c’est un marché de plus d’un milliard d’habitants (2,1 milliards en 2050), avec 37,6% d’abonnés à la téléphonie mobile en 2013, pour un taux de pénétration annuel de 18%. D’après les résultats de l’étude « lion’s Go Digital : The Internet’s transformative potential in Africa » conduite en novembre dernier par le cabinet McKinsey,  les perspectives prévoient pour 2025 : un taux de pénétration d’Internet de l’ordre de 50%, 600 millions d’internautes quotidiens, et 360 millions de smartphones en circulation sur le continent.

entrepreneur-africa-innovation-startup-brics-techafrique

Tous ces faits et chiffres donnent un aperçu des possibilités et opportunités qu’offre ce marché en pleine éclosion, principalement dans les secteurs ci-après :

Les infrastructures de télécommunication : l’Afrique reste la zone du monde où le coût élevé et la qualité médiocre des connexions Internet constituent un obstacle au développement  d’un véritable écosystème digital. Malgré de nombreux projets de pose de câbles sous-marins à fibre optique, la couverture géographique en infrastructure de qualité reste un défi.

Les services financiers : le faible taux de bancarisation couplé à l’explosion de l’usage du téléphone mobile offre des perspectives intéressantes au mobile Banking.

La santé : la nécessité d’une meilleure prise en charge des patients par un traitement plus performant de l’information médicale,  la télémédecine comme réponse à la problématique d’accès aux soins de santé dans les zones rurales reculées.

L’éducation : les besoins de création des contenus pédagogiques locaux, l’accès aux ressources documentaires et le développement du e-learning sont des secteurs très peu explorés offrant plusieurs débouchés.

L’Agriculture : l’accompagnement des agriculteurs par la mise à disposition en temps réel des données météorologiques, des informations relatives au suivi des plantations, l’accès aux  données des marchés.

L’e-government : la dématérialisation des procédures du service public dans le but d’améliorer la qualité des prestations aux usagers, de réduire les délais de traitement des dossiers et d’accroitre la transparence.

Tous ces secteurs au-delà de constituer de réelles opportunités d’affaires, peuvent contribuer à l’amélioration significative du niveau de vie des populations, en concourant de  manière efficace à la lutte contre la pauvreté.

1121-ICOW-ihub-kenya-tech_full_600-600x330


Ingénieur en Informatique de formation, il cumule 7 années d’expériences dans le domaine du traitement et de l’analyse des données des programmes de Santé Publique au Cameroun. Après 4 ans passés au sein du Ministère de la Santé Publique, il officie depuis 2011 comme Chargé du suivi évaluation du projet de lutte contre les Maladies Tropicales Négligées (MTN) au sein du Bureau local de l’ONG Helen Keller International. « Tech Optimist », il est un fervent croyant du développement de l’Afrique par le Digital !


'L’Afrique Digitale : des écosystèmes à construire, des opportunités à saisir !' has 1 comment

  1. 15 novembre 2014 @ 1 h 00 min Thierry Otis

    Belle présentation des opportunités de l’Afrique numérique. Mais on est en droit de nous demander, c’est quoi notre problème? Car ces opportunités ne sont pas très jeunes!

    Reply


Would you like to share your thoughts?

Your email address will not be published.

PARTAGES