#Tunisie : Comment Expensya digitalise les notes de frais, du reçu à la comptabilité

Bonjour ! Peux-tu te présenter en deux phrases ?

Je suis Karim Jouini, le CEO et fondateur de la startup Expensya. Je suis diplômé INSA Toulouse (France) et University of Western Ontario (Canada), et je suis spécialisé dans le Cloud et le Machine Learning. J’ai auparavant été plusieurs fois entrepreneur, et j’ai également travaillé pour Parrot et Microsoft, où j’ai été manager d’une équipe Cloud.

expensya3

Comment as-tu eu l’idée de créer Expensya ? Quel fut le premier déclic ?

Dans ma vie professionnelle, j’ai souvent dû faire face à la gestion de mes frais professionnels : une tâche que je détestais : chronophage, anxiogène, inintéressante et contre-productive ; cette tâche était détestée par tout le monde, même les comptables ! C’est donc naturellement que, quand j’ai décidé de lancer ma start-up, l’idée de résoudre ce problème m’est venue.

Closeup receipts in paper nail

Quelles solutions apportes-tu avec ta start-up ? Et quel est ton modèle économique ?

Avec Expensya, je tente de mettre fin à la torture des notes de frais (dépenses professionnelles, frais kilométriques, etc…). L’objectif est d’utiliser les nouvelles technologies pour transformer ce processus archaïque en un process simple, intuitif, rapide et mobile. Un exemple simple : avec notre fonctionnalité de Smart Scan, on supprime la saisie des dépenses grâce à un algorithme intelligent qui à partir d’une photo d’un reçu, remplit vos rapports de dépenses pour vous. Le modèle économique d’Expensya est simple : notre solution est sur le mode SAAS : 30 jours offerts sans engagement, puis la possibilité de s’abonner : soit mensuellement pour 6.99€/utilisateur, soit annuellement pour 60€/utilisateur (donc 5€/mois).

expensya2

Quels obstacles as tu rencontré dans le développement de ta start-up, et comment y as-tu fait face ?

Le recrutement a été un aspect difficile de mon aventure entrepreneuriale. Il y a un véritable problème de « fuite des cerveaux » sur le marché de l’emploi local, et les meilleurs ingénieurs qui restent sont plus attirés par les grands groupes que par une start-up. Il a fallu faire face à ce problème en misant sur les jeunes et en mettant en avant des arguments « humains » (une meilleure ambiance de travail, une plus grande autonomie, un salaire au-dessus de la moyenne, des responsabilités importantes pour un junior). Par la suite, j’ai dû consacrer des efforts à la formation de mes équipes pour les faire grandir de manière accélérée.

expensya5

Quels sont tes besoins en matière de financement ou d’accompagnement ? Un message à faire passer à la communauté #TECHAfrique ?

Nous avons aujourd’hui besoin de lever environ 400-500k dollars pour accroître notre effort en R&D et pour agrandir nos équipes commerciales et accélérer notre croissance.


Expensya veut dépoussiérer la gestion des notes… by frenchweb


Consultant, Blogueur et Fondateur de StartupBRICS (www.startupbrics.com), Samir Abdelkrim a lancé #TECHAfrique en avril 2014 : une aventure entrepreneuriale à la rencontres des startups africaines et des acteurs qui font battre le pouls de l'Afrique 2.0


'#Tunisie : Comment Expensya digitalise les notes de frais, du reçu à la comptabilité' has no comments

Be the first to comment this post!

Would you like to share your thoughts?

Your email address will not be published.

PARTAGES