Fred Swaniker : « Nous construisons l’université du futur en Afrique !»

Article paru initialement dans les colonnes du quotidien Le Monde, partenaire éditorial de StartupBRICS pour valoriser les startups africaines.

L’African Leadership Network (ALN), le réseau des leaders africains créé en 2010, veut aider le continent noir à rattraper ses décennies perdues. Il vient pour cela de mettre sur orbite l’African Leadership University, un réseau de 25 campus universitaires qui formera en 50 ans, par promotions successives, plus de 3 millions de jeunes entrepreneurs, managers, leaders africains d’ici 2050. Avec des méthodes d’apprentissages innovantes et audacieuses.

ff

Ces compétences, l’Afrique en aura de plus en plus besoin pour faire face aux grands chambardements qui s’annoncent et qui secouent déjà le reste du monde : disruptions numériques, économiques, démographiques… Pour Fred Swaniker, l’un des co-fondateurs de l’ALN, il y a urgence à réformer de fond en comble un modèle éducatif africain, dépassé et inopérant : «Les emplois de demain n’ont même pas encore été inventé…l’Afrique n’est pas du tout préparé aux mutations des dix prochaines années. L’avantage de l’Afrique, c’est que nous n’avons pas vraiment d’héritage ni de grandes traditions universitaires à l’opposé des pays développés. Les américains ont Harvard, les britanniques Oxford. Nous pouvons donc poser un regard neuf sur l’existant, et repartir de zéro pour réinventer l’université africaine de demain».

Présent à Marrakech pour le rassemblement annuel de son réseau ALN, Fred Swaniker revient sur un projet qui prétend révolutionner l’enseignement supérieur sur tout le continent.

2015-11-05 10.48.04

leadership destinés aux adolescents africains. En quoi la question du leadership est si importante pour vous et pour tous les africains ?

La création de l’African Leadership Academy (ALA) fut la première étape, avant même la création de l’African Leadership Network (ALN) en 2010 puis de l’African Leadership University (ALU) en 2015. Je suis originaire du Ghana et j’ai vécu toute mon enfance et mon adolescence dans différents pays africains comme la Gambie ou le Zimbabwe. Je sais bien que le potentiel de l’Afrique est immense, mais j’ai aussi pris conscience que ce qui nous tire vers le bas depuis trop longtemps, c’est la mauvaise qualité du leadership africain. Nos dirigeants ont ruiné l’Afrique… quand aurons-nous donc de bons leaders sur le continent ? Et quand serons-nous enfin en charge de notre propre destinée ? C’est ce qui m’a donné, à moi et mes autres co-fondateurs, l’idée et l’envie de créer une académie du leadership pour les adolescents africains de 15 à 19 ans. Nous leur apprenons ce que signifie l’éthique, l’entrepreneuriat, à prendre des décisions et à résoudre des problèmes pour avoir de l’impact positif sur la vie des autres, en devenant ce que j’appelle des «game-changers».  Ceux qui ont la capacité de transformer la société et de changer l’histoire. Tous ces adolescents, une centaine chaque année, deviennent par la suite entrepreneurs, ingénieurs, scientifiques, hommes politiques, journalistes, etc. Il s’agit de la prochaine génération de leaders africains, au service de l’Afrique. Nous offrons à ces jeunes tous les frais de scolarité, l’équivalent de 80.000 dollars, mais à une condition : il faut que les jeunes leaders s’engagent à rester sur le continent pendant une durée minimum de 10 ans.

2015-11-04 17.44.58

Les entrepreneurs africains sont donc des « game changers » selon vous. Mais entreprendre en Afrique est très difficile et les obstacles sont légions…

L’Afrique est un continent très entrepreneurial et énormément d’africains entreprennent à chaque instant sans le savoir, pour survivre.  Mais ce n’est pas ça qui va changer la donne. Nous avons besoin d’entrepreneurs qui créeront des entreprises puissantes et en forte croissance, capable de donner de l’emploi à des dizaines de milliers de personnes (…).

Pour lire cet article dans son intégralité, rendez vous directement sur le site de notre partenaire Le Monde Afrique


Consultant, Blogueur et Fondateur de StartupBRICS (www.startupbrics.com), Samir Abdelkrim a lancé #TECHAfrique en avril 2014 : une aventure entrepreneuriale à la rencontres des startups africaines et des acteurs qui font battre le pouls de l'Afrique 2.0


'Fred Swaniker : « Nous construisons l’université du futur en Afrique !»' has no comments

Be the first to comment this post!

Would you like to share your thoughts?

Your email address will not be published.

PARTAGES